Collection: NAT POTERIE CERAMIQUE

C’est dans mon atelier que je façonne, tourne, émaille, décore et cuit le grès. 

La céramique est une rencontre, un signe, une découverte, un chemin d’argile que je parcours du bout des doigts.

Chaque pièce me conte avec art, une histoire unique et apaisante.

Le travail de l’argile est pour moi une parenthèse créative, un moment suspendu.

Ce n’est que de cette manière que je peux envisager mon travail d’artisane potière-céramiste. 




Les étapes qui se déroulent dans l’atelier :

De nombreuses étapes ont lieu avant de pouvoir tenir une pièce en grès entre vos/ses mains :

Tout d’abord il y a le tournage du grès suivi d’un temps de raffermissement de la pièce.

Puis vient le tournassage (on enlève l’excès de terre à la base de la pièce, on fait propre !),

À ce stade sont faits les décors, incisions, empreintes et l’ajout des anses et des sceaux. 

Les pièces doivent sécher au moins 15 jours ou plus… (en fonction de la météo)…. Mais toujours sous un œil (ou les deux) vigilant. 

Une fois sèches les pièces sont fragiles !

Il est temps de faire le biscuit ou le dégourdi (moi je préfère le 1er car je suis gourmande !) c’est la première cuisson, Berty (c’est le petit nom de mon four) monte à 980° !

Une fois les pièces biscuitées, on peut les manipuler plus facilement.

Alors il est possible de faire les réserves (décors) à l‘huile végétale (pinceau et réchaud).

C’est au tour de l’émaillage, par trempage ou à la louche, qui pare les pièces d’une poudre pastel.

Et c’est l’enfournement, jeu de Tétris aux règles strictes !! 

Enfin le moment de la seconde cuisson (haute température au-delà de 1260°). 

Là c’est la grande transformation ! Le grès est cuit (grésé, fermé…), l’émail a fondu il révèle alors sa couleur et sa magie ! 

Et voilà !

Pour les pièces décoratives, 2 étapes supplémentaires sont nécessaires :

  • le tracé des motifs 
  • le passage au four pour une fixation des couleurs à 220°